Opportune COSTE

Praticienne en SHIATSU EQUIN
École Écossaise de SHIATSU
pour chevaux

2 route des Haizettes
"La chaumière"
78490 Grosrouvre


SIREN 531 166 270
Membre de la Fédération Française
de SHIATSU TRADITIONNEL

La naissance du Shiatsu pour les animaux

L'origine du Shiatsu remonte aux sources de la médecine chinoise, à ce fameux « courant d'énergie" qui traverse le corps comme un réseau veineux et dont les Chinois ont tracé une cartographie très précise, utilisée par tous les acupuncteurs.

Les Japonais en ont décliné une technique de massage dite « Anma », pratiquée par les aveugles dont le sens du toucher, très aiguisé, savait activer ou détendre ces « méridiens » transporteurs de l'énergie.

En 1994, Pamela Hannay, praticienne de Shiatsu membre de l'institut Oashi de New York, adapte cette cartographie des méridiens à l'anatomie du cheval et du chien.
Mêlant sa culture britannique, donc précautionneuse du bien-être des animaux, à ses connaissances en médecine orientale et à une qualité du ressenti du toucher, elle met au point une technique de massage sous forme de pression-relâchement appliquée le long des trajets d'acupuncture des animaux; les chevaux se montrent extrêmement réceptifs de par la sensibilité de leur peau, puis les chiens profitent également de cette méthode.

Mais qu'est-ce donc que cette fameuse énergie ?

J'ai l'habitude, en plaisantant, de répondre : « l'énergie, c'est ce qui a disparu lorsque on est mort... », le mouvement vital, la circulation du sang, de la lymphe, de l'influx nerveux, la respiration des cellules, l'élimination des déchets. Rien d'ésotérique là-dedans...du mouvement en somme...l'activité vitale du corps.

La médecine orientale évoquera, dans son contexte culturel, le YIN le YANG, l'équilibre des forces qui régissent la vie de l'organisme qu'il soit humain, animal ou végétal.

Tout comme sur l'humain, les trajets des méridiens sont directement associés aux organes et aux grandes fonctions qu'ils régulent.(respiration, digestion, élimination etc.). Mais ils sont aussi les « régisseurs » des caractéristiques psychiques et émotionnelles qui gouvernent chaque individu. Ainsi, chaque émotion sera associée au fonctionnement d'un méridien (le méridien du poumon associé à la sérénité, celui du foie à la colère, celui du rein à la peur, etc....)

Toutes ces informations perçues en parcourant le corps de l'animal avec des doigts qui « testent » la qualité de l'énergie circulant dans les différents méridiens, permettent au praticien de détecter lequel, donc quelle fonction, est en déséquilibre par rapport à une autre...

Ainsi, par des pressions le long de ces trajets, plus ou moins appuyées, tonifiantes ou dispersantes, il cherchera à équilibrer la circulation de l'énergie dans le corps, agissant ainsi à la fois sur l'aspect physiologique et émotionnel de l'animal.